Souffrance

Publié le par Shaliane

Quand la vie déraille, et qu’il n’est plus de chemin

Tout tracé pour diriger tes pas éperdus,

Alors, tu recherches en vain la main tendue

 L’esquisse d’un secours à ton regard chagrin.

 

Tu trembles, tu souffres et te tortures toi-même,

Tu peines à trouver les raisons de ton martyr,

Tu te questionnes ou accuses sans faiblir,

Tu es seule : ni amie, ni homme qui aime.

 

Car il ne vient plus, cet autre qui te connaît,

Ta noirceur, tes peurs l’ont éloigné à jamais,

Ne reste que ton âme emprise aux tourments…

Ah ! Mourir et renaître différemment !

 

Quelle imposture, tu fais à ta conscience,

En croyant être une autre par inconstance.

Car toi seule est la lueur à laquelle tu aspires,

Et sa flamme te brûle chaque jour à mourir.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Les poemes de Simone

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stellamaris 26/05/2008 23:25

Voici donc mes commentaires, en toute amitié.

1 - les rimes
un rime est soit "féminine" (terminée par un le son "e muet"), soit "masculine" terminée par un autre son. Les rimes masculines ne riment pas avec les rimes féminines (éperdus ne rime pas avec tendue, aspires ne rime pas avec mourir). Les rimes masculines et féminines doivent être alternées


De même, une rime est soit au singulier, soit au pluriel, on ne fait pas rimer le singulier avec le pluriel

2 - les "e muet" en cours de vers
Un "e muet" en fin de mot et en cours de vers doit être prononcé et compte pour une syllabe. Or,c'est moche, surtout si le e muet suit une voyelle (vie) ... Donc, on les fait suivre par une voyelle, ainsi ils sont "élidés", c'est à dire "avalés" par la syllabe suivante et ne se prononcent pas ni de comptent pour une consonne.

Premier vers : Quand la viE déraille : incorrect, après vie il faut impérativement une voyelle pour élider le e muet

Quand le e muet est suivi par une consonne (s, t, ...), l'ellision est impossible. Si le e muet est précédé par une voyelle, le mot doit impérativement être placé en fin de vers. S'il est suivi par une consonne, il peut à la rigueur être placé en cours de vers mais, si une voyelle le suit, la consonne finale doit être rendue sonore par une liaison, mais c'est rarement très beau.

Par exemple, 3ème vers, il faut prononcer tu recherche-z-en vain et 5 ème vers, tu souffre-z-et te tortures

3 - Césures et hémistiches
Ton poème est rédigé en alexandrins. Un alexandrin est un vers de douze pieds composé de deux moitiés, ou hémistiches, de six pieds chacune, séparées par une pause ou césure

Au premier vers, la césure est au 5ème pied : elle devrait être un pied plus loin

Au deuxième vers, la césure est au septième pied : elle devrait être un pied plus près

Le premier hémistiche ne peut se terminer sur un son faible (e ou e muet) ... sauf si le e muet est en fait en septième syllabe et, éllidé, est absorbé par l'hémistiche suivant.

Ainsi, "Ne reste que mon âme emprise aux tourments" le premier hémistiche et la césure sont parfaits, dommage qu'il manque un pied à la seconde hémistiche

Voilà, quelques remarques de forme pour t'aider à progresser, en toute amitié et qui n'enlèvent rien au fait que je trouve ton poème superbe ...

Toute mon amitié, à bientôt.

Shaliane 27/05/2008 09:21


Bonjour Stellamaris!

Je me suis fait un petit post it de tout cela, car j'ai toujours écrit à l'oreille et je vais pouvoir m'améliorer. ce qui m'ennuie c'est que je réécrirais bien tous mes poèmes mais cela serait
surfait, je n'aime pas avoir fait toutes ces erreurs, mais il faut bien! Merci beaucoup (il faut que je récrive celui de cette nuit!!)
Amitiés
Sim-sha


van den Broek Veronique 23/05/2008 07:59

Je trouve ton poème très lucide. C'est vrai : toi seule est la lueur à laquelle tu aspires. Chacun ne peut trouver qu'en lui-même la solution à ses questions. Je t'emrasse affectueusement.

scoobydu41 22/05/2008 20:56

très beau poème, j'aime beaucoup

mom 22/05/2008 06:37

joli poème a+

Shaliane 24/05/2008 23:00


merci++


stellamaris 21/05/2008 17:49

Très beau poème. J'aime énormément ce que tu dis

Toutefois, comme tu l'as posté dans la communauté "sonnets et beaux vers", j'aurais si tu le permet quelques remarques de forme à te faire si tu veux progresser. Les préfères-tu en commentaires ou par mail ?

Toute mon amitié

Shaliane 24/05/2008 23:00


En commentaire cela me va, c'est avec plaisir! j'écris rapidement et sans technique, je veux bien des cobseils!
sim-sha